Dealer d'émotions...

Après avoir vainement essayé de faire croire à ses lecteurs qu’il était un réfugié arménien, Stanislas Petrosky a décidé de tomber le masque mortuaire. Si Petrosky n’est toujours pas son vrai nom, on sait désormais que l’individu qui se cache derrière ce pseudonyme est bien français et vit en Normandie

Dieu pardonne, lui pas

Parution le 14 avril 2017 aux éditions Lajouanie

En savoir +

Je m'appelle Requiem et je t'...

Parution le 8 juillet 2016 aux éditions Lajouanie

En savoir +